Pas une « guéguerre » mais des choix différents

Jeudi dernier, le Conseil communautaire de Grand Chambéry étudiait le projet de nouveau Plan Local d’Urbanisme Habitat Logement avec un projet qui, malgré les belles intentions, continue à promouvoir une densification et une bétonisation galopante de l’agglomération, remplaçant progressivement nos espaces naturels et entrainant l’abattage massif des arbres en ville. Un projet qui ne remet pas en cause à la place prépondérante de la voiture, avec des projets nouveaux parkings en silos. Les citoyens ont dit leur sentiments sur des panneaux pendant la séance, une enquête publique doit être ouverte prochainement; vu le mode de concertation qui a accompagné la modification du réseau des bus en 2016, on peut être inquiet du résultat auprès de nos élus qui n’ont semble t-il, aucune appétence à écouter l’expertise d’usage des citoyens ?

Non Monsieur Rosin, dans votre article vous faites état du débat qui a suivi la présentation du projet qui va impacter pour plusieurs années la qualité du quotidien de 160 000 habitants. Il ne s’agit pas d’une « guéguerre », mais de deux projets politiques différents. Aujourd’hui de nombreuses marches pour le climat ont lieu à Chambéry et en Europe pour dénoncer le manque de mobilisation de nos élus. Des lycéens et étudiants se mobilisent pour exprimer l’urgence d’un changement radical de direction et de type de gouvernance, mais le message a pour l’instant du mal à passer.

Article Dauphiné libéré 23/02/19

Henri Dupassieux, élu de l’opposition est intervenu lors de la séance :

Le Collectif SOS concertation PDU manifeste au Conseil communautaire

Suite à la condamnation de Grand Chambéry par le Tribunal administratif pour non respect des procédures de modification du PDU, le Collectif « SOS concertation PDU » a décidé une présence à la prochaine réunion du Bureau et du Conseil communautaire de Grand Chambéry jeudi 21/02/19 Salle Henri Salvador à La Ravoire (derrière le Super U)

Rendez vous à 18H 15 pour le Bureau et 19H 15 pour le Conseil
Salle Henri Salvador
38 rue Kléber
73490 La Ravoire

Quand les jeunes s’expriment

La majorité municipale chambérienne a lancé en 2018, soit 4 ans après son élection, un Forum Jeunesse et « a souhaité s’engager dans une consultation des jeunes« .https://www.chambery.fr/1914-chamberyconnecteejeunes.htm?fbclid=IwAR12yDKZd9s2oPN7cYdAgvNh108DLTsNhRJqBZ73lygbVN3DhkJz2AvBb1w

Un intéressant document de bilan et de propositions a été présenté

Avec un éditorial dynamique et volontariste du Maire

Un questionnaire représentatif
et des propositions très pertinentes sur comment améliorer le soutien à la mobilité des jeunes ?
Mais alors, l’ensemble des centaines de pétitions émises en 2016 lors de la modification du réseau des bus par la Ville de Chambéry et la Communauté d’agglomération va peut être enfin avoir une suite positive et visible ?
Le jugement du Tribunal administratif de Grenoble en date du 31/01/19, va peut être permettre de réouvrir cette concertation sur un nouveau Plan de Déplacements Urbains ?
Les demandes des jeunes chambériens vont peut être se traduire dans les faits … ou bien en rester au stade de la communication politique ?

Faut-il un parking de 500 places à Ravet ?

Le 13/02/19, une réunion publique avait lieu à Chambéry à l’initiative du Mouvement citoyen du Grand Chambéry, pour faire le point sur l’utilité de ce type de construction au Centre ville de Chambéry. Après deux heures d’informations et d’échanges très complets, le verdict est sans appel : 75% des présents votent contre.

Article Dauphiné Libéré du 14/02/19

Reportage TVnet citoyenne https://www.tvnetcitoyenne.com/news-details.php?page=content&type=videos&idcontent=6548

Grand Chambéry condamné

L’action lancée il y a deux ans par l’association des riverains de la Place de la Gare (C.C.Q.P.) auprès du Tribunal administratif de Grenoble contre le nouveau PDU chambérien aboutit par une victoire sans discussion contre un projet mais surtout contre une méthode qui ne respecte pas les lois et l’avis des citoyens.

Maintenant la question est donc la relance d’une véritable concertation permettant aux usagers des transports en commun et aux habitants de l’agglomération de s’exprimer sur :

  • la façon de se déplacer en étant vigilants à ne pas laisser la pollution et les voitures augmenter en permanence dans la ville,
  • favoriser le développement de modes de déplacements doux et sécurisés,
  • stopper les nouvelles constructions en silos de parkings de plusieurs centaines de voitures en centre ville mais au contraire développer les parkings relais en bordure des villes, ainsi que le parkings de covoiturage,
  • envisager sérieusement la gratuité des transports en commun pour tous,
  • recréer un Pôle d’échange unique pour le réseau de bus,…
Dauphiné Libéré 05/02/19

Bloquer les Euros 3 au Fréjus et développer le ferroutage maintenant

La venue d’Elisabeth Borne, Ministre des transports, devrait permettre de poser sérieusement la question du blocage immédiat des passages de camions Euro3 au tunnel du Fréjus (deux fois plus polluants que les Euros4), comme cela a été décidé depuis le 01/01/19 au Tunnel du Mont Blanc mais aussi de développer le ferroutage tout de suite et avancer sur les infrastructures ferroviaires de demain.

Articles DL du jour 

Le recours contre la modification du P.D.U. enfin traité

Le 16/09/16, l’association des riverains de la Place de la Gare (CCQP) déposait un recours contre la modification du Plan de déplacement des bus de Chambéry, décidé sans concertation avec la population et entrainant notamment le massacre des tilleuls du secteur.

Plus de deux ans après, le recours était mis à l’audience du TA de Grenoble.

Une délégation était présente sur place.

La vidéo ici

 

 

Collectif Tilleuls Joppet, une réflexion qui se lance.

Le Collectif « Tilleuls Joppet », composé de parents de l’école de Joppet et d’habitants du quartier,  s’était mobilisé au début de l’été pour que la Ville n’abatte pas les alignements de grand tilleuls de la cour de l’école.

Le Collectif a demandé au Maire de remettre en réflexion-concertation, le projet de réaménagement de la cour afin de réaliser les travaux à l’été 2019.

Des pistes d’informations, d’expérimentations ou de réflexions qui pourrait inspirer une nouvelle conception des cours d’écoles urbaines de demain :

Vers le site

Vers le site

Vers le site