Retour sur l’action festive du 18 juin 2016 – galerie photo

Retour sur cette action festive samedi 18/06 place du Palais de Justice.

Le collectif SOS concertation PDU a informé les passants sur les enjeux d’un véritable Plan de Déplacements Urbains. La pétition « Pour un vrai PDU réussi et concerté »  a été bien accueillie et a reçu déjà plus de 800 signatures.

La place a été revégétalisée pour l’occasion et décorée de dessins et de panneaux.

Dans la matinée, de nombreux cyclistes ont soutenu l’action pour plus de vélos en ville en défilant devant les banderoles du collectif.

Le spectacle de Guignol PDU a eu un grand succès auprès du public !

Centre : Bd de la Colonne, sans bus, mais avec des arbres en moins, et des voitures

Dans le nouveau projet de circulation, les bus quittent le boulevard de la Colonne à la satisfaction des riverains.

Toutefois, ce boulevard ne sera pas totalement rendu aux piétons puisque la circulation automobile le couperait au niveau de la rue Guillaume Fichet dans la continuité de l’avenue Gen De Gaulle, ce qui rompt la continuité de la circulation piétonne et coupe six platanes.

Lire l’article dans le Dauphiné Libéré du 12 juin 2016 sur la réunion publique « d’information » et non de « concertation » qui s’est tenue vendredi 10 juin dernier.

Bourget du lac : suppression de la desserte depuis le Nord de Technolac jusqu’à la plage du Bourget.

Lire l’article sur le site de ADTC (Association pour le développement des transports en commun) Savoie

« Le 29 août prochain, un mur virtuel pour les transports en commun sera construit en plein centre de Technolac, pourtant, paraît-il, fleuron savoyard du développement durable…

Avec le nouveau plan de déplacement et circulation, la ligne de bus n°2, de l’agglomération de Chambéry, ne desservira plus les trois arrêts du nord de Technolac, ni le centre et la plage du Bourget-du-Lac. Pour continuer leur parcours, les usagers devront attendre le bus de l’agglomération d’Aix-Les-Bains (un toutes les heures en moyenne) dans lequel ils devront acheter un nouveau ticket (2,6€ A/R) ou être en possession d’un abonnement spécial ( 10 à 30 % plus cher).

Cette information, comme d’autres d’ailleurs, a soigneusement été escamotée des présentations lors des trois réunions publiques sur ce nouveau plan de déplacement à Bissy, Chambéry-le-Vieux et La Motte-Servolex, et sur le ridicule site du projet http://mobilites.chambery.fr

De plus, il faut rappeler que l’agglomération d’Aix-les-Bains, l’an dernier, a diminué de 30% la desserte du Bourget-du-Lac et a supprimé la ligne directe entre la gare d’Aix-les-Bains et Technolac. On ne s’y prendrait pas mieux si on voulait vider les bus de leurs usagers ! »

Samedi 18 juin – journée festive et bal-concert « Tation »

Le samedi 18 juin, le collectif SOS Concertation PDU vous invite à une journée festive, Place du Palais de Justice.

Au  programme :
9h-12h : stand d’info avec signature de la nouvelle pétition.

Midi : pique-nique partagé convivial. Venez nombreux !

14h-17h : info sur le projet actuel de Chambéry Métropole avec panneaux d’expression par commune et quartiers pour noter les besoins mal satisfaits, doléances, interrogations et propositions afin de nourrir la consultation officielle en cours (jusqu’au 29-06)

Diverses animations surprise !

Enfants et musiciens bienvenus pour finir par un petit bal-concert « Tation »

 

Chambéry Métropole demande notre avis – exprimons nous!

Chambéry Métropole a mis en place depuis le 9 juin un lien internet pour que les usagers puissent donner leur avis « sur les adaptations de voiries nécessaires du nouveau réseau de bus »  et consulter les documents en ligne.

http://mobilites.chambery.fr/2832-adaptations-de-voiries.htm

De plus, Chambéry métropole tient à disposition, du 9 au 29 juin 2016 inclus, dans toutes les mairies de l’agglomération, durant leurs horaires d’ouverture, ainsi que dans les mairies de quartier de Chambéry et au siège de Chambéry métropole, un dossier technique, les plans d’aménagements proposés, et un registre afin de recenser les avis des habitants et usagers du réseau.

Pour un meilleur éclairage à ce qui est un Plan de Déplacements Urbains et à ce qui se passe dans l’agglomération de Chambéry, lisez l’article PDU, pourquoi tant d’histoires ?

Nous vous invitons d’aller consulter ses documents et faire part de vos remarques ou de vos interrogations sur les registres en ligne ou en Mairies et d’inviter le plus de personnes possible autour de vous de faire de même.

La naissance de SOS Concertation PDU

dessinDébut mai 2016, une grande mobilisation citoyenne voyait le jour à Chambéry pour empêcher l’abattage des arbres situés place de la Gare et quai du Jeu de Paume.

La pétition papier et en ligne a recueilli plus de 7700 signatures. Malgré cette mobilisation, les élus de Chambéry et de Chambéry Métropole ont préféré le passage en force à la démocratie, et l’abattage de 24 tilleuls a eu lieu, en présence des forces de l’ordre, et malgré les référés déposés au Tribunal Administratif de Grenoble.

Deux semaines plus tard, la justice suspendait les travaux d’aménagement de voirie mettant en doute leur légalité ! Après avoir fait la sourde oreille pendant quelques jours, menacés d’astreinte financière, les élus ont fini par donner l’ordre d’arrêter les travaux. Contraints par la loi, ils se sont décidés à mettre enfin les documents à disposition des usagers et à lancer une consultation en ligne et dans les mairies jusqu’au 29 juin.

Mais ce n’est pas suffisant !

Les plans communiqués ne font apparaitre que le tracé des bus et des voitures, en oubliant les modes doux. Plusieurs quartiers et équipements publics perdent leur desserte par les transports en commun, et les usagers sont inquiets. Dans certains secteurs les travaux sont déjà terminés ou fortement engagés ce qui nous fait douter de cette concertation « bidon » expédiée à la va-vite !

Ainsi, nous exigeons, dans l’élaboration du nouveau Plan de Déplacements Urbains (PDU) une vraie concertation avec tous les habitants de l’agglomération Chambérienne :

  •  La mise à disposition des plans complets sur tous les modes de déplacements.
  • Un temps d’échange suffisant prenant réellement en compte les remarques des usagers.
  • Le respect de la loi et des modalités pour l’élaboration de ce nouveau Plan de Déplacements Urbains.

Nous voulons construire un Plan de Déplacements Urbains sur la base de :

  • la réduction massive des voitures en ville (et l’arrêt de la construction de parkings en ville
    qui les appellent !)
  • le développement de tous les moyens de transport en commun efficaces et accessibles à
    tous (bus, réseau ferré, interconnexion des lignes…)
  • le développement et la sécurisation de la pratique du vélo ;
  • l’accessibilité et la sécurisation des piétons et personnes à mobilité réduite.

Si des désordres et des travaux inachevés existent en ville à ce jour, ils sont le résultat de la politique inacceptable de Chambéry Métropole et de la ville de Chambéry … et non de la mobilisation citoyenne qui permet, au contraire, de remettre de l’ordre dans les manières de procéder !

L’historique

abattage-11-mai

Abattage des tilleuls place de la Gare le 11 mai 2016

30 Mars 2014: Élection de l’équipe Municipale, Michel DANTIN devient Maire de Chambéry  et Xavier DULLIN devient président de l’agglomération

Fin 2015 : Chambéry et Chambéry Métropole mettent au point un nouveau plan de déplacements.

12 au 26 Janvier 2016 : Réunions publiques à Bissy, Chambéry le Vieux et  Mérande, concernant le nouveau plan de déplacements. Ces  trois réunions n’informent pas les gens dans le détail car les plans présentés manquent de précision. Aucune réunion n’a lieu dans le centre, zone qui sera la plus impactée.

Février/Mars 2016 : Un collectif de riverains du quartier de la Gare de Chambéry décide de créer une association pour défendre les riverains et informer les gens qui souhaitent des informations.  Cette association est apolitique et porte le nom de CCQP (Circulation Concertée, Quartiers Préservés).

Avril 2016: L’association et des riverains entament des démarches judiciaires concernant des irrégularités constatées dans les démarches  de la Ville et de l’Agglomération (défaut d’enquête publique notamment).

Fin Avril 2016: L’association et le collectif SOS Arbres lancent une pétition contre l’abattage des arbres en centre ville. Celle-ci recueillera plus de 7700 signatures.

9,10 Mai 2016: SOS Arbres et CCQP font reculer les engins et  les hommes venus abattre les arbres.

11 Mai 2016: Les arbres sont abattus sous la protection des forces de l’ordre. Les 7700 signatures ne sont pas prises en compte.

27 Mai 2016: Une décision du tribunal administratif de Grenoble (suite à un référé déposé par des élus de l’opposition) ordonne l’arrêt immédiat des travaux.

30,31 Mai 2016: Malgré l’ordonnance du juge, Chambéry Métropole poursuit les travaux. Les autorités semblent refuser de faire le nécessaire.

01 Juin 2016: Les travaux continuent. Mais les démarches judiciaires de notre association aussi.

02 Juin 2016: Lors d’une conférence de presse, Chambéry Métropole annonce que les travaux sont suspendus. Une heure plus tard, la décision du Tribunal de Grenoble annonce une astreinte de 10 000 € par jour en cas de poursuite des travaux malgré la suspension prononcée.

09 Juin 2016: Chambéry Métropole lance en urgence une opération de communication. Elle met en place une procédure de concertation post-factum « light » sous forme d’une consultation en ligne et d’un recueil d’avis en mairie (il est possible de déposer son avis mais il n’y a pas de réponse) et met à disposition des usagers les plans et les documents techniques dans les mairies, du 9 au 29 juin.

La suite sur ce blog…