Ravet, l’éléphant blanc du Maire

Selon Wikipédia, l’expression « éléphant blanc« , concerne des réalisations de nature pratique mais inefficace économiquement, ou bien des réalisations plus fantaisistes, voire irrationnelles. Dans les deux cas, l’éléphant blanc représente un coût de réalisation mais aussi un coût d’exploitation ou d’entretien.

Il convient cependant de noter, de connotation péjorative, peut être utilisée pour désigner des travaux qui n’aboutissent jamais et qui sont des échecs techniques économiques. L’Éléphant blanc se distingue par divers traits :

  • l’inutilité pratique de la réalisation est évidente dès le début. La connaissance de cette inutilité étant difficilement démontrable, tout liste « officielle »de projet de type éléphant blanc reste discutable;
  • l’entretien est une charge financière évidente et cette évidence la rend désagréable;
  • il n’est plus possible de se débarrasser de la réalisation, pour des motifs de fierté ou de prestige (les chantiers brutalement interrompus lorsque leur coût dérive ou que leur utilité disparait n’entrent pas dans cette catégorie).

Pour en savoir plus : http://vuachambery.fr/index.php/vie-citoyenne/89-nouveau-parking-ravet

Le Maire à court d’arguments répond aux élus de l’opposition; mais pourquoi continue t-il à dire que la majorité des chambériens attend avec impatience ce parking en silo surdimensionné ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *