« Errare humanum est, perseverare diabolicum »

« Errare humanum est, perseverare diabolicum », « L’erreur est humaine, persévérer [dans son erreur] est diabolique ».

Notre maire persévère à vouloir imposer aux chambériens un projet couteux et inutile. Il distribue en ce moment un courrier dans les boites à lettres du quartier des « Portes de Mérande »en plein bétonnage intensif, un courrier expliquant l’impérieuse nécessité de construire ce Parking blockhaus sur le quai Ravet. Il est malgré tout intéressant de constater qu’il y a un an, le bâtiment mesurait 30m de hauteur, puis 28m, … aujourd’hui, il ne mesure plus que 22m Encore un effort et on aura un parking souterrain avec un espace vert en surface.

Guignol sur le marché du samedi, ne semble pas convaincu par les arguments du maire

Guignol explique à son ami le cordonnier Gnafron que le commerce du centre ville ne sera pas sauvé par un « mammouth-parking » et invite les passants à participer à la consultation citoyenne

https://www.collectifravet.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *