La naissance de SOS Concertation PDU

dessinDébut mai 2016, une grande mobilisation citoyenne voyait le jour à Chambéry pour empêcher l’abattage des arbres situés place de la Gare et quai du Jeu de Paume.

La pétition papier et en ligne a recueilli plus de 7700 signatures. Malgré cette mobilisation, les élus de Chambéry et de Chambéry Métropole ont préféré le passage en force à la démocratie, et l’abattage de 24 tilleuls a eu lieu, en présence des forces de l’ordre, et malgré les référés déposés au Tribunal Administratif de Grenoble.

Deux semaines plus tard, la justice suspendait les travaux d’aménagement de voirie mettant en doute leur légalité ! Après avoir fait la sourde oreille pendant quelques jours, menacés d’astreinte financière, les élus ont fini par donner l’ordre d’arrêter les travaux. Contraints par la loi, ils se sont décidés à mettre enfin les documents à disposition des usagers et à lancer une consultation en ligne et dans les mairies jusqu’au 29 juin.

Mais ce n’est pas suffisant !

Les plans communiqués ne font apparaitre que le tracé des bus et des voitures, en oubliant les modes doux. Plusieurs quartiers et équipements publics perdent leur desserte par les transports en commun, et les usagers sont inquiets. Dans certains secteurs les travaux sont déjà terminés ou fortement engagés ce qui nous fait douter de cette concertation « bidon » expédiée à la va-vite !

Ainsi, nous exigeons, dans l’élaboration du nouveau Plan de Déplacements Urbains (PDU) une vraie concertation avec tous les habitants de l’agglomération Chambérienne :

  •  La mise à disposition des plans complets sur tous les modes de déplacements.
  • Un temps d’échange suffisant prenant réellement en compte les remarques des usagers.
  • Le respect de la loi et des modalités pour l’élaboration de ce nouveau Plan de Déplacements Urbains.

Nous voulons construire un Plan de Déplacements Urbains sur la base de :

  • la réduction massive des voitures en ville (et l’arrêt de la construction de parkings en ville
    qui les appellent !)
  • le développement de tous les moyens de transport en commun efficaces et accessibles à
    tous (bus, réseau ferré, interconnexion des lignes…)
  • le développement et la sécurisation de la pratique du vélo ;
  • l’accessibilité et la sécurisation des piétons et personnes à mobilité réduite.

Si des désordres et des travaux inachevés existent en ville à ce jour, ils sont le résultat de la politique inacceptable de Chambéry Métropole et de la ville de Chambéry … et non de la mobilisation citoyenne qui permet, au contraire, de remettre de l’ordre dans les manières de procéder !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *