Un point de situation nécessaire

Suite aux informations contradictoires sur le nombre de platanes que la Ville envisage de couper dans le cadre du réaménagement du Boulevard de la Colonne et au manque de réponses précises, Guy Fajeau, conseiller municipal a sollicité cet été auprès du Maire un point de situation technique. Le 22/09, Catherine Kueneman, Architecte-Urbaniste responsable du Service aménagements urbains à la Ville et Guy Fajeau accompagné de trois membres du Collectif étaient présents sur le Boulevard de la Colonne pour faire un point « de visu » de la situation.

Synthèse des informations données par Madame Kueneman :

  • La dernière expertise de l’état phytosanitaire des platanes date de Novembre 2015. Cette étude réalisée par le Service des espaces verts de la Ville démontrait à l’époque que 6 arbres sur la soixantaine de l’époque étaient malades et étaient susceptibles d’être à terme abattus.
  • Des agents des espaces verts, spécialistes de l’arbre ont effectué un contrôle cet été, afin de vérifier une éventualité d’évolution de la situation en 4 ans. Ce contrôle ne fait pas apparaitre de danger immédiat de chute.
  • Le principe d’une nouvelle expertise menée par un organisme extérieur a été validé par la Ville. L’appel d’offre a été lancé et le marché devrait être attribué très prochainement. Les résultats cette expertise seront annexés à l’enquête publique.
  • Le contenu du projet de réaménagement comprenant le détail des travaux précis est en cours d’élaboration dans les services techniques municipaux. Ce projet n’est pas arrêté actuellement. A terme, il sera joint au dossier de l’enquête publique qui devrait être ouverte fin octobre. Le dossier sera consultable en mairie, les chambériens pourront s’exprimer dans les cahiers mis à disposition.
  • Suite à l’enquête publique et au vu de ses conclusions, le Conseil municipal décidera en fin d’année.
  • Le budget prévisionnel du réaménagement s’élève actuellement à 1 800 000€; une somme importante mais dans la moyenne de ce type de travaux de voirie/espaces verts.
  • Les travaux sur ce site en Centre ville sont complexes au titre des multiples contraintes : nombreux réseaux enterrés, accès pompiers, abris contre les bombardement datant de la dernière guerre et en partie effondrés, nappe phréatique à 3m de profondeur, …
  • Les services du patrimoine de l’Etat (architecte des bâtiments de France) doivent donner leur autorisation si la Ville souhaite intervenir sur l’alignement des platanes dans la mesure où le secteur intégrant la Fontaine des éléphants est sauvegardé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *