Une drôle de réponse

Après la suppression de nombreuses lignes secondaire sur le réseau STAC intervenues sans concertation depuis fin aout 2016, Madame Josyane Baud a trouvé … la solution : l’attribution d’une allocation forfaitaire annuelle aux scolaires.

Finalement, on pourrait aller, dans cette logique, à la suppression totale des transports en commun de l’agglomération en refilant à chaque usager une petite indemnité annuelle pour qu’il se dépatouille. Drôle de conception de l’avenir des services publics qui, par essence, n’ont pas un objectif de rentabilité mais d’égalité de service solidaire pour tous les citoyens.

La solution miracle de Chambéry Métropole c’est ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *